dimanche 10 novembre 2019

50 questions, 50 ways to get to know me ~ Lolita Version FR: partie 1

  Encore un questionnaire vous allez me dire mais j'aime bien et puis ici c'est axé sur le lolita surtout. Vu que ça manque sur mon blog je me suis dis autant en rajouter c'est toujours sympa à lire ou à refaire si ça intéresse quelqu'un.

1: Comment en es-tu arriver au style lolita?
Ca a été plutôt lent et progressif mais c'est à cause du manga Nana que je m'y suis intéressé. De fil en aiguille j'ai fouiller et trouver certaines marques lolita et styles qui m'ont taper dans l'oeil. Mais il m'a fallu quasi 6 ans pour oser en porter. 

2: Quel est ton style lolita favori?
Le gothic lolita bien que le punk se dispute à égalité avec.

3: Si je te demandes quel est ton inspiration dans le lolita?
Question difficile car j'en ai peu et ai tendance à pécher par ci ou pas là des choses qui me plaisent sans vraiment m'attarder sur une personne en particulier. Mais actuellement je dirai sur tumblr :cynecal neo princess, sur instagram : sl0rg dollsmeat artdunoir artemisargy faeryndipity


4: Baby, the Stars Shine Bright ou Alice and The Pirates?
Alice and the Pirates! Cette marque a de très beaux items que je rêve de posséder et c'est la première marque sur laquelle j'ai baver. Mais H.Naoto et Putumayo sont à égalité avec. 

5: T'imagines-tu ne plus porter de lolita pour le restant de tes jours?
 Nope j'ai 30 ans et en porte toujours et vu que je sais rendre ça quotidien je ne vois pas pourquoi je l'abandonnerai. 

6: Combien de jupons possèdes-tu?
5 dont un blanc qui fait tache avec les autres noirs.

7: Premier lucky pack, chanceuse ou pas?
Je n'ai encore jamais eu de lucky pack mais j'avoue que c'est tentant (bien que consumériste vu que pas mal revendent leur items) surtout pour des marques comme Baby ou Aatp voir Putumayo.

8: De quelle couleur était ta première paire de tea parties?
Pour la seule que j'ai eu c'était rouge. Mais j'avoue ne pas aimer ce type de chaussures et leur préfère milles fois les mary janes et autres plates formes tel les rocking horse shoes.

9: Portes-tu du lolita aujourd'hui?
En quelque sorte vu que ma tenue à une jupe lolita c'est un mix étrange de casual et de cute. 

10: De quelle marque/type est ta jsk ou ton OP le plus confortable?

H.Naoto Nightmare Before Christmas OP. Je l'adore et me sens comme une poupée de porcelaine quand je le mets.

12: Tu préfères les perruques, les extensions ou les cheveux au naturel?
Naturel pour avoir une fois tester une perruque c'est assez dur à porter...Puis j'ai la chance d'avoir les cheveux naturellement noirs.

13:OTKs ou Knee Highs?
Les deux j'ai des jambes très fines et peux mettre les deux sans problème.


14: Possèdes-tu encore ta première pièce lolita?
Une partie et je la porte parfois c'était un cutsew Bodyline et une jupe mais je l'ai revendue et n'ai garder que le haut bien plus pratique.


15: As-tu une dream dress actuellement?

Je craque pour cette robe à cause du print médical, c'est une marque de taobao mais je ne trouve pas laquelle c'est. Sinon je fais une fixette sur un print cimetière que j'ai vu chez Restyle.


                            16 : As-tu une dream dress  que tu as obtenue et qui  t'as déplu?
Nope pas encore mais ça ne doit  pas être agréable.


 17 :  A quel degré as tu intégré le lifestyle lolita dans ta vie?
Euh je dirais élevé quand même vu que sans le vouloir je faisais ou aimais déjà des activités estampillés lolita (couture, patisserie, boire du thé) avant. 



18; Combien de jours sur la semaine portes-tu du lolita?
Au moins une fois mais tout dépend de mon état de fatigue et de santé. Le maximum c'est quasi la semaine quand je suis bien.


19: Pour ton dernier baiser étais-tu habiller en lolita?
Nope plutôt en gothique vu que je dois voyager pour aller voir mon compagnon je ne mets pas souvent du loli car pas pratique de se trimballer avec jupon et compagnie. 


20: As-tu un print favori?
 Le print Merry making in the ghost town, Transylvanian moonlight et  celui Vampire requiem ce sont vraiment ceux sur lesquels j'ai baver et encore maintenant d'ailleurs.Tout ce qui a des croix ou des cimetières aussi me plais beaucoup

21: Quelle est ta boutique ou site favori pour acheter du offbrand?
Les enseignes normalus et la seconde main.


22: Bonnets or headbows?
Plutôt bows j'ai un bonnet mais le  mets assez peu car ça fait vite habillé et poupée victorienne. Et vu que je porte du casual ça ne va pas trop avec. 


23: As-tu déjà été chez Baby the stars shine bright à Paris?
Non mais j'aimerai beaucoup y aller!


24: De quel marque as-t le plus d'items?
Bodyline uhuh. Vu que j'essaye autant que possible de porter du lolita au quotidien je préfère des robes plus simples. Certaines robes de baby ou H.Naoto me font de l'oeil mais elles sont trop belles et j'ai peur de les abimer en plus de les porter peu. Ce que je fais avec les rares que j'ai de marque. 


25: Comment ta famille a réagit  au fait que tu portes du lolita?
Plutôt bien vu que j'y ai été progressivement et aussi parce que  j'ai commencer à le porter adulte. Ma mère s'extasie même devant certaines robes que j'ai. 


Voilà pour la moitié je posterai le restant dans pas longtemps car je trouve ça indigeste autant de questions en un coup surtout à lire.x) 







samedi 5 octobre 2019

Art is the way of recovery and a therapy?

Je me rends compte que je n'ai pas encore beaucoup montrer mes dessins pourtant j'en fais pas mal. Même si certains me prennent des mois à finir... Ce qui me stresse un peu car j'ai du mal avec les délais. Mais soit cet article est plus pour vous montrer ce que je fais pas déplorer ma propre lenteur.  Comme le titre le dit l'art m'aide beaucoup et est aussi une thérapie. Ca me permet d'exorciser beaucoup de choses surtout ce que je ne sais pas dire et il y a pas mal. Je n'exagère même pas si je dis que ça m'a sauvé vu que ça me permet de me sentir un minimum valable et utile malgré tous les soucis de santé que j'ai.


Voici ma dernière création en date une forêt en plein brouillard. Ca faisait un moment que je voulais en faire une et une image que j'avais vu plus mes nombreuses balades en forêt m'ont grandement inspiré. C'est vraiment mon élément les bois je me rends compte c'est frais un peu ombragé voir sombre et douillet dans certains endroits. Ca faisait quasi six mois que je n'avais plus peint à l'acrylique et ça me manquait! 


Ma première vraie planche de bd j'en ai déjà faite par le passé mais celle-ci me plait vraiment puis la courte histoire que j'ai créer est plutôt macabre. C'est censé représenté l'antre d'une femme plante meurtrière sans cœur qui cherche désespérément après en tuant ces amants, en collectionnant le leurs et ainsi pouvoir s'en recréer un nouveau


Un fan art un peu spécial de mon groupe favori : Muse. Ils sont reconnaissables enfin j'espère. Mais j'ai mixé ça avec trois films d'un de mes réalisateur favori : Tim Burton. Nightmare Before Christmas, Edward Scissorhands et Beetlejuice. Je crois qu'on voit à peu près qui est quoi. 


Dessin symbolisant la dépression et l'anxiété. Cela fait partie de mes créations les plus personnelles vu qu'elles me permettent d'exprimer ce qui ne va pas. J'avoue être contente d'arriver à créer ce type de dessin ça a prit du temps car je voulais vraiment faire quelque chose de joli mais interpellant aussi. 

Celui-ci symbolise l'anorexie mentale, la boulimie viendra bientôt et risque d'être plus violent.... Quasi chaque chose à une signification les pavots pour l'addiction, la digitale car ça empoisonne l'existence, les os car souvent on veut maigrir et devient squelettique  comme une armure. Les deux coeurs dont un meurtri et flétri parce qu'on ne ressent plus grand chose et qu'à part la maladie plus grand chose ne compte. 

Je dois avouer que mon propre style me laisse parfois perplexe car je ne sais pas trop à quoi me référer. Quand on voit la pléthore de travaux digitaux j'ai l'impression que ce que je fais est un peu has been et vieillot. Mais d'un autre je me dis qu'au moins j'ai une patte reconnaissable façon Tim Burton comme on me dit souvent. Ça ne me dérange pas je préfère nettement être comparé ou assimilé à un artiste que j'apprécie. Voilà un petit aperçu de mes dernières réalisations d'autres sont en cours de finition et seront poster dans un prochain article.



lundi 16 septembre 2019

Mode pas douée du jour ou de l'année activé!

Petit article court et concis mais fallait vraiment que je le fasse... Je viens seulement de voir que j'avais des commentaires sur blogger mais dans les spam (pas compris pourquoi d'ailleurs). Du coup à toutes les personnes qui m'en ont poster non je ne suis pas une asociale ou autiste de niveau compét. Juste super distraite et un peu concon aussi. Du coup maintenant je sais ou sont mes commentaires et comment y répondre convenablement en... trois années sur blogger "roulement de tambour" qui dit mieux!  Le pire c'est que ce genre de conneries m'arrivent de temps à autre mais bon tout le monde en fait. Mais quand même j'ai un peu honte pour le coup.x) 


      (Ma tête était à peu près comme ça en voyant le nombre de coms et de quand ils dataient ) 

mardi 10 septembre 2019

Le cimetière abandonné du Dieweg


Ca faisait un moment que je n'avais plus fait d'articles sur des cimetières et autres lieux de promenades insolites. Du coup en voici un même si ça date un peu. Le cimetière du Dieweg est  désaffecté depuis 1958 mais il reste un lieu de promenade et ouvert au public de 8h30 à 16h30. C'est à Uccle et en région bruxelloise que l'on peut le trouver (préparez vous juste à prendre plusieurs transports en commun bien que le tram reste le plus sympa pour aller jusque là.). 



Pour ma part j'y suis aller avec un ami ( il se reconnaîtra si il passe sur mon blog, la photo de fin d'article est de lui aussi.) et on a un peu galérer pour s'y retrouver surtout dans le métro. C'est d'ailleurs ce qui nous a fait perdre du temps et devoir visiter le cimetière en 30 min chrono. Du coup j'aimerai vraiment y retourner il me faut juste le temps et quelqu'un pour m'y accompagner car seule c'est moins amusant.


Quand on dit désaffecté ou abandonner ça l'est réellement il y a bien un gardien du lieu mais sinon tout est tel quel et bien en friche ça se voit sur mes photos. C'est d'ailleurs très beau! J'espère pouvoir y retourner en automne car ici sur mes photos c'est en été c'est beau aussi. Mais les tons automnales doivent encore plus magnifier ces pierres perdues dans la végétation.




Ce cimetière a été créer en 1866 (période ou sévissait une épidémie de choléra en Europe) et cela se voit au style de tombes. C'est d'ailleurs le type que je préfère car à cette époque là on avait tendance (quand on le pouvait) à soigner la dernière demeure du défunt.Bon nombre de tombes sont décorés avec soin vu que c'était plutôt les riches (bourgeois et aristocrates) qui pouvaient se le permettre. De ce fait on trouve des sculptures variées et belles de plus l'atmosphère du lieu vaut vraiment la peine de s'y balader. Petite anecdote Hergé serait enterré là bas.J'avoue ne pas avoir vu où mais c'est un peu difficile à trouver vu qu'on ne distingue pas bien tombe et plantes souvent. Il y a aussi une partie du cimetière qui est réservé aux juifs ashkénaze mais je ne l'ai pas encore vue et sera pour ma prochaine visite...


Le fait aussi que le lieu est peu entretenu l'a rendu habitable pour un grand nombre d'espèces (rongeurs,renards, oiseaux,etc) et vu qu'on est en ville ça n'est pas plus mal. C'est aussi un jardin écologique en plus d'être un lieu classé. C'est d'ailleurs pas plus mal car à Bruxelles les cimetières sont en général plus verts et mieux valorisés (il me semble) qu'en Wallonie. Je ne sais pas en Flandres comment c'est mais j'ai pu remarquer notamment à Namur qu'on a tendance à dégager toute plante ou arbre et ne pas du tout mettre en valeur le patrimoine funéraire. Pourtant il y aurait de quoi faire! C'est l'une des raisons qui me fait souvent aller à Bruxelles j'aimerai d'ailleurs visiter le grand cimetière de Bruxelles.






samedi 31 août 2019

Le miroir déformé d'Alice : de l'autre côté du miroir.

Tout comme Alice j'aimerai passer de l'autre côté de ce fameux miroir. Car le mien est déformé par des années de troubles du comportement alimentaires. Cela faisait un moment que ce genre d'article me trottait en tête, un besoin d'en parler. Le sujet sera un peu plus personnel et moins joyeux mais de temps à autre je risque d'en glisser par ci par là. Je n'ai pas envie de virer blog façon journal intime donc ça sera en dose homéopathique. Mais quand ce genre de choses vous à suivi pendant près de treize ans dur dur d'oublier ou de s'en défaire. J'ai remarquer aussi qu'en dehors de la blogosphère tca ou alors sur de rares sites informatifs. On n'explique jamais bien la réalité encore moins l'après guérison. Alors que souvent  c'est une des parties les plus dures avec la guérison...


On estime que 50-60% d'anorexiques s'en sortent, pour le reste c'est la chronicité de la maladie qui s'installe ou un rapport difficile avec la nourriture pour le restant de leurs jours. Et enfin dans le pire cas de figure le suicide ou la maladie ont raison d'elles. Pour ma part je fais partie des 50-40% ayant une relation mitigée avec la nourriture.

Si je devais me ranger dans une catégorie de malade type qu'on retrouve souvent dans les tca ça serait : l'hypersensible paumée et froussarde. (même si je n'aime pas les clichés...) Je suis tombée là dedans d'abord parce que j'ai souffert de stress et de dépression post traumatiques puis ma nature hypersensible m'a fait faire de l'anorexie mon bouclier, la boulimie mon crachoir. L'anorexie boulimie mon exutoire et c'est bien là le problème!

Il m'a fallut plus de dix ans et un rechute violente pour comprendre que je souffrais de troubles du comportements alimentaires. J'ai expérimenter une bonne partie de ce qu'on peut catégoriser là dedans : anorexie mentale, boulimie, anorexie-boulimie et même du mérycisme ainsi que des troubles du comportements alimentaires atypiques. Seul l'hyperphagie m'a été épargnée...

Ainsi que les symptômes physiques de la maladie : hyperactivité, insomnie, aménorrhée, perte de cheveux, douleurs dans certaines positions due à une masse graisseuse trop faible, troubles cognitifs, anémie, troubles digestifs, etc...


On croit souvent à tord que souffrir de tca ce n'est pas vouloir manger sauf que c'est un peu plus complexe que ça. Si je prends mon exemple je voulais d'abord perdre pour me sentir mieux. Puis pour gommer mes émotions trop fortes pour finir par vouloir totalement m'effacer ou m'annihiler. D'autres malades que j'ai rencontrer étaient par exemple d'anciennes droguées ou encore victimes d'abus sexuels ou de harcèlement, d'autres encore tentaient de pallier leur mal être en maigrissant. Il n'y a pas un cas unique chaque malade est différent mais ce qu'on retrouver chez quasi tous. C'est l'addiction : au début la motivation à maigrir est simple et vous satisfait mais une fois votre objectif atteint vous vous rendez compte que ce n'est pas suffisant. Ainsi vous voudrez maigrir de 5 puis 10 ,20 et pour finir le seul mot d'ordre c'est perdre. Il n'y a plus de limite. Le piège s'est refermé et par une logique absurde tout va finir par se lier à ce seul objectif. La nourriture devient autant un objet de convoitise que de torture.

Pour ma part j'en étais au point que si je ne trouvais pas tel aliment je préférais ne pas manger du tout. Ou encore recommencé trois ou quatre fois le même rituel si je ne pouvais le faire idem je jeûnais. Ma liste d'aliments" autorisés "était petite et précise et j'avais des heures pour me nourrir, toute ma vie était calculer et axée autour d'une chose : maigrir et les tca. Ou aussi quand une situation stressante se présentait mon contrôle sur moi même et la nourriture devenait encore plus drastique. J'ai d'ailleurs encore des restants de ce type de réflexe que j'essaye de faire partir. 

Durant ma rechute dans l'anorexie mentale, j'avais un blog et fréquentais la blogosphère de malade de tca, de régimeuses et autres filles voulant maigrir pour diverses raisons. J'avoue que quand j'y repense ça peut paraître " malsain " car certaines ne veulent que maigrir et s'encouragent à cela. Mais en même temps on se sent moins seule et il y a aussi les encouragements à guérir ou faire attention. Certaines régimeuses venaient demander des "astuces" pour  maigrir.  Je me voyais mal leur dire que me faire vomir était un remède miracle parce qu'au bout d'un moment ça abîme les dents à cause des sucs gastriques qui érodent l'émail ( les miennes le sont à cause de ça). Ou encore faire du sport à te péter le dos ( ma sciatique est en partie due à cela). Et puis ma façon de me nourrir était très codé et reposait sur toute une ritualisation étrange qui me rassurait. C'est comme ça que je me suis peu à peu rendue compte que j'avais un problème (certains tics ou aliments bannis survivent encore).

Le cliché du régime qui vous fait tomber dans les troubles du comportement alimentaire est fort. Seulement ce n'est que la goutte qui fait déborder le vase dans certains cas. D'après certaines études les tca auraient une origine génétique de plus les enfants dont les parents ont souffert de ça un moment de leur vie ont 50% plus de chance de développer cela. La cause de ces troubles est multi factoriel pour ma part l'origine génétique y était en plus d'un terreau dépressif je cumulais donc assez de facteurs pour avoir la malchance d'en développer. 



 Beaucoup de boulimiques sont d'anciennes anorexiques très souvent ces deux pathologies sont liés et peuvent s'alterner pendant un certain temps. Pour se changer en un entre deux encore plus dangereux l'anorexie boulimie. Là il y a nettement plus de chance de mourir d'un arrêt cardiaque du à la dénutrition et à un taux de potassium trop bas ( hypokaliémie). Dans le genre méconnu et aussi sympa il y a l'ostéoporose ainsi que d’œdème ou encore de manque de phosphore voir d'hyponatrémie. Autant dire qu'à long terme ça abîme et vieillit prématurément le corps.


Après plusieurs années d'anorexie vient la boulimie qui est devenue de l'anorexie-boulimie. C'est d'ailleurs en partie "grâce" à ça que j'ai repris du poids lors de ma rechute. Contrairement à l'anorexie ou le fait de ne pas manger ou peu est plus vite perçu , la boulimie peut se cacher pendant des années sans que peu de gens le sachent ou ne s'en doutent. De plus comme le poids n'est pas toujours bas ça n'alarme pas l'entourage. A noter aussi que l'on peut souffrir de tca en étant obèse ou avec un poids normal, celui-ci n'est actuellement plus autant un critère déterminant. Chose plutôt positive car pour ma part on me menaçait de m'hospitaliser à 39 kilos je ne les ai pas atteint et ai fini par plonger dans la boulimie. Au final j'aurai préférer y arriver car j'aurai été prise en charge et pas errer plusieurs années encore à savoir ce que j'avais.

D'ailleurs une des choses à ne pas trop faire c'est de faire pression sur la personne malade pour qu'elle mange car au pire elle refusa de manger ou finira par tomber dans la boulimie dans tous les cas ça n'aide pas. Pour ma part ma période guérison a été houleuse et plus longue mais le manque de suivi n'a pas du aider. On s'est plus concentrer sur ma reprise de poids et le fait que je mange. Résultat : l'anorexie-boulimie m'a fait stagner pendant quasi 5 ans à un poids de 50 kilos. Mais mon comportement alimentaire n'a pas changer ce n'est que vers la fin de la vingtaine que j'ai commencer enfin à manger comme une humaine normale et sans rituel ou stress. Le travail psychologique a faire était énorme et long j'ai du réapprendre à manger et voir cela comme un besoin normal (chose que j'ai encore parfois un peu de mal avec).

Le fait de remanger m'a fait "souffrir" autant mentalement que physiquement. J'avais la nausée continuellement ainsi que des ballonnements (glamour tout ça), en plus de devoir lutter contre le fait de recommencer à me faire vomir. La prise de poids aussi était difficile mais quand j'ai vu que ma santé était moins fragile je l'ai mieux accepter. Ce n'est que depuis deux ans environ que mon corps me signale que j'ai faim avant ça c'était chaotique et parfois je ne le sentais pas tellement j'étais habituer à l'ignorer.


Pour qu'un malade de tca guérisse il faut que ça vienne de lui sinon ça ne fonctionnera pas au mieux la personne tentera de se soigner et reprendre du poids mais n'y arrivera pas car se sentira forcé. Au pire elle se braqua et plongera encore plus dans la maladie et ne voudra rien entendre. Dans les deux cas c'est inutile il faut mieux essayer de l'encourager ou de l'accompagner et surtout ne pas fermer les yeux sur cette maladie! Ayant vécut cela je ne peux que déplorer tristement le fait qu'on m’ait finalement abandonner à mon sort et ne dois ma partielle guérison qu'aux rares amis qui m'ont soutenu. Mais pas ma famille...

Actuellement je dirai que je suis presque guérie car il y a quelques restants de ce comportement addictif qui résistent. Le fait de toujours vouloir maigrir et voir cela comme une solution miracle dès que quelque chose ne va pas. Ou encore que je me vois encore trop grosse par rapport à ce que je suis réellement. Voir aussi que certains aliments résistent encore à mes anciennes peurs et me font culpabiliser quand j'en mange. Mais surtout une aversion violente à la moindre remarque sur mon apparence ou mon poids et ce même si c'est pour "rire".

Le point le plus important c'est que de savoir que c'est long et qu'il y a au moins une rechute pour se sortir de là mais ce n'est pas impossible. Il faut aussi sortir de ce raisonnement qui est maigrir résout tout mes problèmes et est ma raison de vivre. Trouver quelque chose qui remplace ça aide grandement ainsi que s'en rendre compte. Soigner et trouver quels traumatismes ont peu à peu fait que la personne ait finit par développer un trouble du comportement alimentaire.Déconstruire une logique destructrice en quelque chose de plus positif et se reconstruire.

Mon article est nettement plus long que prévu et j'ai eu du mal à le finir. Je l'ai réécris 4 fois et ai hésiter à le poster. Mais je trouve que c'est "important" dans le sens où l'on voit peu ou entend peu parler de l'après guérison et de ce que sont devenus d'anciennes malades. Surtout si elles ont  rechuter et comment est leur quotidien. En espérant avoir été instructive un minimum si vous avez quelque chose à rajoutez ou si vous aussi avez souffert de ces maladies. Dites moi tout en commentaires.




dimanche 4 août 2019

The Music Goth Tag

En regardant des vidéos sur youtube et plus particulièrement de youtoubeuses goths je suis tomber sur ce tag. Catharsis l'a traduit en français mais c'est sur la chaine de Cadaver Kelly que je l'ai trouver. Du coup je m'y mets aussi.


  • 1) Quel est le premier groupe goth que tu as écouter? 
J'hésite entre The Cure et Joy Division mais le second est celui qui m'a vraiment fait plonger dans la musique goth à cause de "Love We Tears Us Apart" .

  • 2) Comment as-tu découvert la musique goth? 
The Cure avec le clip Lullaby je devais avoir 10-11 ans et ça passait sur MTV (eh oui je suis une enfant de la télé) et je trouvais le clip beau et la musique me plaisait beaucoup.  Mais bizarrement ce n'est que quelques années après que j'ai vraiment commencer à m'intéresser à la musique goth et en écouter plus. 

  • 3) Quelles ont étés tes premières impressions sur la musique goth? 
Que ça m'ouvrait un monde qui avait l'air aussi beau que macabre. Et surtout que ça collait bien à ce que j'étais ou aimais malgré que je devais le "cacher". 

  • 4) Quels est ton groupes favoris du début de la période goth ( la première vague)?
Joy Division ça reste un groupe que j'écoute souvent et parmi les premiers que j'ai découvert. 

  • 5) Le sous genre de musique goth que tu préfères? 
Je dirai l'etheral wave avec Dead Can Dance vu que c'est un sous genre qui vient de la cold wave et la new wave donc c'est presque logique que j'aime ça.

  • 6) Ta période préférée pour la musique gothique?
Ah bonne question je dirais les années 80 et 90 après je m'y connais moins à part de rares groupes.

  • 7) Tes 5 groupes goth préférés?
Joy Divison, Cinema Strange, The Cure, She Past Away, Sisters of Mercy... Euh je ne peux vraiment qu'en mettre que cinq, c'est pas assez! 

  • 8) Tes 3 albums goth préférés?
Unknow Pleasure-Joy Division 
Interpol- Turn On The Bright Lights
Cinema Strange-EP
La aussi trop peu avec trois...

  • 9) Tes chansons goth préférés (au moins 5 min)?
Les mémoires blessées-Dark Sanctuary
Lindsey Trachea-Cinema Strange
Tranen Der Liebe-Lacrimosa
Persephone-Dead Can Dance
Atmosphere-Joy Division
Selig-Helium Vola
Vegan Hyena- Eat Your Make Up
Katarsis-She Past Away
Winter's Night-Die Verbannten Kinders Evas

  • 10) Y a -t-il un groupe goth que tu n'arrives pas à aimer?
Virgin Prunes j'ai du mal c'est trop brouillon à mon goût pourtant j'ai essayer mais nope ça ne passe pas.

  • 11) Ta chanteuse goth préférée?
Lisa Gerrard je dirais c'est la première qui me vient à l'esprit. Bien que Siouxsie se dispute avec.

  • 12) Que penses-tu de Andrew Elrich (chanteur des Sisters of Mercy)?
J'avoue que je ne connais pas  bien le personnage. J'ai lu par ci par là que c'était un connard et du coup ça donne moyen envie de le connaitre puis c'est pas mon truc. J'ai tendance à d'abord voir la musique avant le ou les personnes qui la créer ou composent.

  • 13) Que penses -tu des groupes modernes apparus après 2010?
Etant donné que j'en connais pas, je ne peux pas juger... Oui je suis coincée dans le temps en fait.

  • 14) Si tu devais fonder un groupe de musique goth, de quel instrument voudrais-tu jouer et de quel groupe t'inspirais-tu?
J'adorai jouer du piano ou de la guitare (oui ça en fait deux) sinon question inspiration y aurait du Dead Can Dance, du Joy Division pour faire un mélange électro et éthéré voir désincarné sans oublier un peu de mélancolie romantique. Et ce n'est pas moi qui chanterai mais plutôt un homme ça donnerait mieux avec une belle voix grave. 

lundi 3 juin 2019

Séries, films,livres, animés loliesques







J'ai souvent vu ce mot loliesque et j'avoue que cette idée me plait bien pour trouver des films ou autres médias en rapport avec le lolita. Par contre ce qui me déplait c'est que souvent c'est assez réducteur.


Bon par contre on ne parlera pas de lolita de nabokov car ce n'est pas vraiment ma tasse de thé.Et ne le propose pas vu que ça créer de la confusion niveau image toussa ( c'est plus la nymphette que la lolita surtout). Mais libre à vous de l'intégrer dans votre liste si vous aimez...

Il y a moyen de trouver pas mal de films ou de livres et même de séries qui se rapprochent de près ou de loin au lolita et qui peuvent s'y assimiler.

Séries:
Versailles
The crown
Cat street
Deka wanko

Manga:
Doku hime
Paradise kiss
Diabolic garden
Doll (Mitsukazu Mihara)
God child
Gokinjo monogatari
Nana
Kuroshitsuji

Films:
Kamikaze Girl
Marie Antoinette
La petite princesse
Le jardin secret
Victoria


Animés:
Paradise kiss
Le portrait de la petite cosette
Rozen maiden
Nana
Gokinjo monogatari
Black Butler
Gosick
Alice to zouroku
angels of death
The magic of chocolate
Lady oscar

Livres :
Alice au pays des merveilles
Gothic lolita
Fresh fruits
Gothic Lolita :Princesse d'aujourd'hui



Cette liste est non exhaustive et si d'autres vous viennent à l'esprit ajoutez-les en commentaires je les mettrai avec. Je risque moi même d'updater cet article si je trouve de nouvelles choses. J'espère que cet article pourra aussi aider les débutantes qui passent par là ou même simplement celles qui cherchent des médias en rapport avec le lolita.



samedi 23 mars 2019

LBC: Les côtés les plus difficiles avec lequel il faut composé dans le style Lolita





Je lis souvent des blogs lolita et pas mal ont un petit label celui-ci : Lolita Carnival Blog. Cela donne pas mal d'articles, questionnaires en tout genre et en rapport avec le loli bien sur. J'ai décider d'en extraire quelques uns qui me plaisent bien et m'amuser à y répondre. Ici en l'occurrence c'est ce qui peut être dur ou énervant à supporter dans la mode lolita.




1) Le consumérisme et le toujours plus auquel te pousse le style.

On ne va pas se mentir le Lolita est un style consumériste et bien ancré dans le mode actuel de consommation. Le nombre de prints qui se succèdent, de marques qui poussent à acheter un set entier, les prétextes sont nombreux pour acheter et accumuler. Quand je vois les garde robes de certaines je me dis que ça  va encore de mon côté.On est hélas bien loin des idées du début et du hand made qui allait avec. J'ai moi même au début été pousser par cette frénésie et voulais plein de robes de chaussures et trente milles choses pour faire une super tenue. Mais je me suis calmée car de un je n'aime pas cette idée et ne me sentais pas plus heureuse en ayant une paire de chaussures roses pour aller avec ma dernière robe. De deux je n'ai plus les moyens et préfère des items de seconde main de marque ou de créateur quand je sais. Je suis passée de plein pas toujours de bonne facture à moins mais que je porte plus et de meilleure qualité. L'objectif étant maintenant de ne plus rien acheter du tout de ce côté!


2) Le fait d'être dévisager, toucher, emmerder, considérée comme un gnu gris du pole nord,etc...

Un aspect vraiment pas facile surtout si comme moi vous êtes une lolita qui n'est pas rattachée à une communauté. Sortir seule habillée en loli c'est chiant des fois. Je ne compte plus les remarques ou commentaires débiles, le fait qu'on vienne me causer sans que j'ai rien demander, toucher ma robe ou mon sac( retires tes sales pattes de moi ou je mords!grrr) envahir mon espace vital sans raison. C'est pénible des fois comme ci le fait d'être habiller ainsi donnait le droit d'être traiter en pokemon sauvage ou autre bizarrerie. J'ai l'impression d'être dépossédée de mon statut d'humaine c'est assez horrible et me rends très agressive. Très souvent je me casse et ignore ou encore lâche quelques remarques cassantes. Je comprends aussi que pas mal de lolis aient peur de porter cela en public en dehors des communautés ou événements il faut être blindée.

3) La mode OTT qui a envahit presque tout les styles.

Rien que le mot OTT c'est pas ça et me rebute. Disons que se balader avec une wig, des faux cils, un bonnet, 666 accessoires sur ta tête, ton cou ou tes mains c'est pas facilement portable. Encore moins esthétique. Ou alors comme une oeuvre d'art un peu barrée à le limite mais ça reste limité aux conventions ou meetings ce type de looks. Perso je me vois mal porter de l'ott tous les jours puis ce n'est pas trop mon trip, too much for me. Je lui préfère le old school ou le casual.

4) Le côté redondant des mêmes prints et styles de coordinations qu'on voit tout le temps.

Angelic Pretty est champion dans le recyclage d'anciens prints qu'ils refont en changeant quelques détails, couleurs et le nom et hop nouveau print. Sauf que non, on voit bien que ça ressemble à d'anciennes collections faut pas prendre les lolis pour des pigeonnes enrubannées. Et les coordis avec soit un full set de telle marque ou avec la même perruque ou autre item  qui revient trop souvent, ça a tendance à me sortir par les trous de nez. C'est fait pour être créative et originale le lolita normalement non... 

5) Le fait que les forums lolita soient tombés en désuétude.

J'ai connu la période des forums dédiés au lolita et où il y avait beaucoup de membres actifs c'était vraiment génial. Mais depuis que facebook et instagram sont à la mode tout ça a disparu et ce n'est plus aussi convivial, chose assez dommage.




6) Tenter d'expliquer en quoi consiste la mode lolita aux néophytes

C'est souvent un chemin de croix vu qu'ici on associe lolita avec ce foutu bouquin de Nabokov alors que ça n'a rien avoir vu que ce sont plutôt des nymphettes. Du coup tu passes pour une poupée perverse alors que justement ça prône l'inverse. Sinon tu as aussi le côté soi disant régressif qui te fait passer pour une adulte au syndrome de Peter pan, ou autre connerie du genre. Le plus râlant aussi c'est quand on essaye de parler de ça dans des reportages ça part souvent sur les livings dolls ( le côte le plus extrême) et autres choses citées plus haut ce qui donne une image faussée alors que la plupart des lolitas sont des personnes normales et équilibrées avec un boulot, une famille et même des enfants, si , si!



7) Rentrer dans certaines robes...

Etant une mode asiatique les tailles sont faites pour des personnes petites et fines. Avec mon mètre 68 c'est pas gagné j'ai la chance d'avoir une petite poitrine et pas trop de hanches mais pour la taille  c'est autre chose! Je galère et ai du renoncer à pas mal de robes à cause de ça. Je ne parle même pas de Moi Meme Moitié et ses mensurations pour personnes super fines (voir maigres) ou tailler comme un mec(je devrais me faire enlever des côtes pour rentrer dedans). Le fait aussi du à ma taille que j'ai du rallonger certaines robes qui étaient trop courtes en longueur. 

8) Le côté inconfortable que peut avoir le lolita.

C'est joli mais parfois pas super confortable, entre le jupon qui gratte, le bloomer qui te donne trop chaud, les chaussettes qui tombent, le headdress qui glisse y a de quoi péter une durite. Faut un peu être masochiste pour porter tout cet attirail. C'est pour ça que j'essaie de rendre ça plus pratique et confortable ou adopte du casual. Et encore je ne porte ni perruque, ni maquillage j'imagine même pas le calvaire que ça doit être.